Il y a quelques mois nous vous avions parlé de la possibilité de déposer vos idées et concept de photos à l'INPI. Cela vous permettait de vous protéger ainsi que vos créations en empêchant quiconque de refaire un cliché s'inspirant de ce que vous aurez déjà fait. Plus de plagiat ni d'inspiration possible.

L'INPI est allé plus loin puisqu'en plus des concepts, vous pouvez désormais aussi protéger des noms. L'annonce faite en début d'année n'a pas fait de bruit et pourtant c'est Etienne, photographe à Saint-Chamond, qui vient d'en faire les frais. Ce dernier avait réalisé quelques séances de nus à l'extérieur, sur les hauteurs du Parc National du Pilat, comme le montre le cliché ci-dessous.

 

Landscape Yoga, anciennement appelé Landscape Nude

Il avait publié ses créations sur Instagram et avait ajouté le hashtag #landscapenude pour améliorer sa visibilité et la portée de ses images.

J'ai reçu un recommandé venant d'un certain Vincent L, et qui me demandait de retirer mes hashtags #landscapenude de toutes mes publications. La raison invoquée est je cite : Cher monsieur, je détiens pour 10 ans l'usage exclusif de l'appellation "Landscape nude", je vous demanderai donc de ne pas l'utiliser dans vos publications passées, présentes et futures.

Notre pauvre Etienne n'était pourtant pas au bout de ses peines. La lettre recommandé avait aussi pour but de prévenir d'éventuels dérapage :

Merci également de ne pas utiliser la traduction de l'appellation "Landscape nude", je suis également dépositaire de la traduction en français, espagnol , italien et japonais.

La rédaction a fait quelques recherches et nous avons appris que Vincent est un photographe de Brest. Il s'est fait connaitre pour ses portraits de femmes et d'hommes dénudés réalisés en pleine nature et dans les paysages caractéristiques de Bretagne. Il n'a pas souhaité répondre à notre demande d'interview.

Landscape Nude (appellation contrôlée) par Vincent.

Et vous, allez vous prendre les devant où êtes vous prêts à en découdre avec Vincent ?