Si vous n’étiez pas en vacances, vous savez très certainement qu’Arte propose actuellement en streaming le documentaire sur la vie de Sebastião Salgado : Le sel de la Terre.

Ce film a reçu en 2015 le  César du meilleur film documentaire, il raconte les décennies du travail du photographe brésilien. Si la majorité d’entre vous a été touchée par le personnage, par son épouse et l’ensemble de son œuvre empreinte d’humanité et de bienveillance, vous êtes également nombreux à être frustrés du manque d’informations techniques concernant les photos. Arte a transmis les interrogations des spectateurs directement à l’intéressé. Sebastião Salgado nous a donné l’exclusivité des premières réponses :

Est-ce que les animaux sauvages étaient préalablement drogués  ?
– Non

Et les indigènes ?
– Non plus

Depuis vos débuts en photographies, vous utilisez des boitiers sans dual slots, sauf peut-être le 5D Mark III, et-ce que vous n’avez jamais eu peur de perdre vos photos ?
– Si, surtout lorsque je bossais en argentique, on avait pas le Dual Peloche.

Vous proposez des presets Lightroom ?
– Qu’est-ce que c’est Lightroom ?

Pouvez-vous nous partager les EXIFs de vos photos ?
– Non merci

 
Le célèbre photographe a prévu de revenir sur les nombreuses questions des téléspectateurs. En attendant il travaille activement avec Canon et des sources crédibles l’annonce comme ambassadeur de la marque rouge qui devrait annoncer sous peu la sortie d’une nouvelle gamme de boitiers dual slots.