René n’en revient pas. Depuis hier il a été banni d’un groupe Facebook où on parle de photographie. Là-bas, il avait l’habitude comme beaucoup de membres de partager ses clichés, histoire de montrer qu’il n’a pas acheté un appareil photo pour rien bien sûr, mais surtout pour recevoir des critiques pour progresser.

Et il a progressé. Récemment il a cumulé assez de confiance en lui pour à son tour aider. Et ce fût une grande erreur. Nous l’avons inteviewé.

– René, comment vous sentez-vous ?
– Mon bon monsieur, je dois avouer que je suis encore un peu ému. Et triste.
– Pouvez-vous nous expliquer ce qu’il s’est passé ?
– Je vois passer beaucoup de photos publiées et je me contente souvent d’appuyer sur J’aime, je le fais tout le temps, comme ça, les gens me sont redevables et il font de même pour mes photos. Je n’ai jamais pensé que j’étais légitime pour apporter des critiques ou des compliments argumentés. Mais j’ai voulu me lancer. – Sur quelle photo est-ce arrivée ?
– Ah, un portrait tout simple, vous savez, avec une demoiselle, très jolie ma foi, et en fond, ben un fond tout flou quoi, et j’ai fait l’erreur de dire « Joli bokeh !
– …
– Et oui, aussitôt j’ai eu des retours sur mon commentaires, les gens étaient révoltés, j’ai même été insulté.
– Et les modérateurs ne sont pas intervenus ?
– Si, le dernier message que j’ai pu lire dans le groupe c’était la réponse d’un modérateur qui m’a dit qu’il ne pouvait pas laisser passer ça, qu’on était en 2017. Et j’ai été banni.

Triste histoire que celle de René qui nous rappelle à toutes et à tous qu’il faut rester vigilant.
Nous espérons que ce fait d’actualité ne vous fera pas perdre le cap, apprenez avec attention le vocabulaire de la photographie sous peine d’être mis en marge de la communauté de photographes.

Laisser un commentaire