Home À la Une, Évènements Il ne dort plus depuis qu’il a participé aux journées Pep’s
À la UneÉvènements

Il ne dort plus depuis qu’il a participé aux journées Pep’s

Bertrand, 42 ans ne dort plus depuis qu’il est allé aux Journées Pep’s en novembre 2016. Oui, vous avez bien lu, Bertrand ne dort plus depuis plus de 220 jours.

Les Journées Pep’s sont une série de conférences adressées aux photographes professionnels. Elle s’inspire directement de la WPPI de Las Vegas. La première édition a eu lieu en 2015 et fut un vrai succès. Ce qui caractérise cet évènement c’est toute l’énergie positive qui anime les personnes présentes. Les orateurs sont là pour partager tout leur savoir, leur expérience. Les conférenciers les écoutent avec attention et amour.

Bertrand a longtemps regretté d’avoir raté la première édition.

Je n’avais pas encore reçu mon SIRET.

Il s’était alors mis dans les meilleurs conditions pour aborder celle de 2016.

J’ai été le premier à m’inscrire, grâce à une technique que j’avais utilisé lorsque j’avais acheté mes billets pour Johnny Hallyday au Stade de France. J’ouvre plusieurs milliers de sessions d’ordinateurs quelques minutes avant l’ouverture de la billetterie et je me connecte au site d’inscription. Ce dernier sature et personne d’autre ne peut y accéder.

J’ai été comblé, j’ai tellement appris, on m’a donné tellement d’amour et d’énergie que depuis, je ne dors plus. Impossible de fermer les yeux de la nuit et du jour. Ces journées Pep’s portent tellement bien leur nom.

Depuis plus de 220 jours, Bertrand a su tirer profit de cette capacité extraordinaire, il passe ses nuits à Kant, Bergson, Spinoza, Nietzsche et Picsou Magazine.

À la rédaction, ma consœur journaliste Alexandra Ruiz était aussi à l’édition 2016. Depuis elle a un réflexe étrange, dès qu’elle voit des gens se faire prendre en photo, elle surgit devant l’objectif et montre toutes ses dents. Elle évite depuis les coins touristiques.

Et vous, quels effets sur vous ont eu ces Journées Pep’s ?

Author

Nelson Beaufort

Laisser un commentaire